Stress à l’école: Comment aider les enfants avec la libération émotionnelle?

Rencontre avec Séverine Rabillard Debayle, psychologue scolaire, et collègue praticienne de la régulation émotionnelle.

(A noter: Dans tout l’article: libération/régulation/résolution émotionnelle sont employés indifféremment… Les dénominations variant en fonction des courants de formation.
Dans tous les cas, il s’agit du processus qui permet de se libérer de ses blocages émotionnels ;-)! )

Pourquoi l’école est-elle source de stress?

L’école est un lieu dédié aux apprentissages qui confronte l’élève à l’inconnu en permanence (nouvelles connaissances, nouvelles relations, nouvelles règles sociales…).
Dans notre société, l’apprentissage est rythmé par des évaluations, des épreuves qui sont aussi des confrontations à l’inconnu.
Et le cerveau, lui, il n’aime pas du tout l’inconnu qu’il considère comme une véritable menace….

Le stress, ami ou ennemi?

Le cerveau déclenche une réaction de stress lorsqu’il détecte une menace dans l’environnement, c’est un réflexe primitif (archaïque) à la survie.
Le stress permet aussi au cerveau de rester vigilant, concentré, et de fournir au corps l’énergie nécessaire pour combattre ou fuir la menace (toujours le réflexe archaïque de survie).

Le stress est donc physiologique et nécessaire pour maintenir un état de vigilance suffisant pour accéder à ses capacités intellectuelles optimales ou physiques mais limitant voir contre productif si son intensité est trop forte par rapport à la réalité.

Par exemple, lors d’un examen un stress minimal est utile pour activer toutes les ressources de l’élève. Un stress envahissant pourra quant-à lui le paralyser, lui faire perdre tous ses moyens.

Un juste niveau de stress permet de bien performer face à une épreuve et trop de stress fait basculer dans le risque d’échec par anxiété de performance…

Comment détecter le stress d’un élève?

  • Troubles du comportement: apathie, perte du sourire, irritabilité, agressivité, fatigue…
  • Troubles physiques: boule au ventre, maux de tête, eczéma, tensions physiques…
  • Troubles physiologiques: insomnie, troubles alimentaires (perte ou augmentation de l’appétit, grignotage…)

Le stress peut se manifester de différentes manières, être ponctuel ou s’installer progressivement, disparaitre naturellement ou évoluer constamment jusqu’à laisser place à une véritable phobie scolaire ou phobie sociale.

Comment l’élève manifeste son stress?

L’élève peut plus ou moins verbaliser spontanément ses difficultés ou essayer d’expliquer ses comportements à postériori… Il sera souvent question de:

  • Peur de l’échec, de ne pas être à la hauteur
  • Anxiété de performance avec blocages, inhibition
  • Crises d’angoisse ou attaques de panique qui font quitter la classe ou l’examen
  • L’impossibilité de prendre la parole en public, que ce soit pour répondre à une question en classe, faire un exposé ou passer les oraux d’un examen…
  • Un bulletin scolaire catastrophique malgré des bonnes capacités, dû à une incapacité de répondre aux questions d’examens par exemple, paralysé par une anxiété de performance.

Quelles solutions?

La libération émotionnelle est un moyen efficace pour aider les élèves à apprivoiser leur stress et retrouver du plaisir à apprendre, elle permet entre autres de:

  • Libérer les peurs, angoisses, montées de stress
  • Prendre confiance en ses capacités
  • Avoir plus de discernement dans les apprentissages, être mieux préparé aux examens
  • Améliorer ses performances, pouvoir mieux organiser son temps, ses priorités
  • Retrouver une aisance à participer en classe, améliorer son estime de soi
  • Améliorer les relations sociales avec les camarades et les enseignants
  • Acquérir une autonomie pour dépasser ses difficultés émotionnelles
  • Avoir une vision plus sereine de l’école et des études

Comment?

Ne laissez plus le stress envahir vos enfants et vos ados!

Des outils de libération émotionnelle tels que la résolution émotionnelle et l’EFT ou dérivés de l’hypnose peuvent vraiment apporter des solutions simples et efficaces.

En individuel:
En consultation, par des expérimentations concrètes et reproductibles d’exercices de libération des difficultés liées au stress, l’enfant ou l’ado s’approprie des outils adaptés pour mieux vivre ses émotions en toute autonomie.

En intervention dans des classes ou des groupes d’étudiants:
Par des ateliers d’initiation avec des exercices simples et ludiques (adaptés à l’âge des participants) pour libérer son stress et mieux vivre ses émotions en toute autonomie.

Par l’organisation d’espace de parole, lieux d’échange
A l’école, dans une association, lors d’un évènement, par la mise en place d’un lieu sécurisé par un professionnel pour accueillir les enfants/ados en difficultés émotionnelles…

Développer sa propre compétence de libération émotionnelle ouvre à un cursus d’apprentissage plus serein, un développement personnel plus épanouissant et une belle ouverture d’esprit pour s’orienter plus justement dans la voie qui nous correspond!

Résilier ses émotions en séances, en groupe, en atelier d’initiation, avec un praticien et apprendre à appliquer la méthode par soi-même pour libérer les blocages au moment où ils se manifestent dans son quotidien, c’est acquérir plus de légèreté et choisir de vivre une vie plus libre avec une belle cohérence émotionnelle 🙂!

Osez aussi la consultation par téléphone ou visio pour démasquer vos émotions, vos stress et vous mettre en route vers plus de liberté!
Contactez-moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *